En février, l'emploi intérim recule

focus sur l'emploi intérimaire

Selon les chiffres Prism'emploi, l'organisme qui regroupe les principales entreprises du secteur, l'emploi intérimaire recule en février pour le quatrième mois consécutif.

Les chiffres Prism'emploi révèlent un repli de 2,4% du marché de l'intérim en France en février. Ce repli fait suite à un recul de 2,8% en janvier et - 0,8% en décembre, après une année 2013 marquée par la monotonie (- 7%). Dans le détail pour février, le secteur du BTP est le plus touché avec un recul des effectifs de 9,1%. Il devance les services qui connaissent eux-aussi une baisse importante de – 4,2%, les transports (- 1,1%), l'industrie (- 0,5%) et le commerce – 0,1%). Dans ce grand mouvement de baisse des effectifs, toutes les qualification sont touchées. « Les ouvriers qualifiés et les cadres et professions intermédiaires se replient respectivement de 0,8% et 2,0%. Les ouvriers non qualifiés et les employés affichent un recul de 3,3% et 4,3% » précise le communiqué de Prism'emploi.

En termes géographiques, les résultats de février sont très hétérogènes. Les régions du Sud de la France sont les plus touchées par la baisse avec – 9,9% des effectifs en Languedoc-Roussillon, - 9,0% en Paca, - 5,1% pour Midi-Pyrénées. L'Ouest de la France est également largement impacté par la baisse avec - 8,1% en Bretagne, - 5,9% en Pays-de-la-Loire, - 4,0 % en Poitou-Charentes. Les régions du Centre et de l'Est s'en sortent mieux et notamment l'Auvergne (+ 8,0 %), la Franche-Comté (+ 4,4 %), la Champagne-Ardennes (+ 3,8%), l'Alsace + 3,6%). L'Ile de France perd quant à elle - 4,1%. En cumul sur les deux premiers mois de l'année 2014, l'emploi intérimaire enregistre un recul de 2,5% par rapport à la même période de 2013.

Derniers articles de la rubrique