Le chômage baisse en partie grâce à l'intérim

Une contribution du marché qu'on espère toujours plus forte

Dans la conjoncture difficile qui est la nôtre, toute régression du taux de chômage, aussi brève soit-elle, est un signe encourageant. En 2015, les modes de vie et l'économie évoluent sans cesse. Or, les professionnels du travail temporaire jouent un rôle important dans ces mutations. C'est un défi à garder à l'esprit pour tous les futurs franchisés qui souhaitent créer leur agence d'intérim sous enseigne.

L'intérim comme une tendance forte de la lutte contre le chômage

La presse l'annonçait en octobre : le nombre de demandeurs d'emploi était en baisse au mois de septembre, après une hausse surprise en août. En effet, on constatait un recul du chômage de catégorie A de 0,7 % sur le mois, soit près de 24 000 personnes.

Si on analyse le détail des chiffres du chômage du mois de septembre, on s'aperçoit que ce sont surtout les jeunes qui bénéficient de ce recul : 14 000 d'entre-eux ont trouvé un travail (soit -2,6 %). Le total de demandeurs d'emploi chez les seniors (c'est à dire les plus de 50 ans) était quant à lui en hausse de 8,3 %.

C'est la plus importante baisse depuis le début du quinquennat de François Hollande, un recul plus vu depuis 2006. En revanche, les chômeurs qui exercent une activité réduite (demandeurs d'emploi de catégories B et C) ont vu leur nombre augmenter de 11,4 %. C'est dans ces catégories que viennent se placer les intérimaires.

Miser sur l'intérim pour 2016 ?

Si l'Unédic prévoie une baisse du taux de chômage de 0,3 points pour la fin 2016, celui-ci est toujours stable en 2015 avec 10 %. Même en rapportant la baisse de septembre, le nombre de demandeurs d'emploi est en augmentation sur un an, avec une hausse de 3,1 %, soit 105 900 chômeurs de plus. Seuls les moins de 25 ans sont moins nombreux à n'avoir aucune activité : 14 600 chômeurs de moins sur l'année, soit -2,7 %.

Il ne faut pas s'étonner que cette catégorie d'âge soit la moins touchée par le chômage. Les jeunes sont en effet les meilleurs clients des agences de travail temporaire. Certains sont à la recherche d'une expérience préalable, sans laquelle il est difficile de décrocher un CDI ou même un CDD, d'autres profitent du système pour s'essayer à divers métiers, tandis que d'autres encore aiment varier les missions et changer d'atmosphère régulièrement.

La multiplication des offres d'emploi en intérim, et pas seulement à destination des jeunes peu ou pas qualifiés, est donc prépondérante pour la relance de la croissance. A une époque où les entreprises rechignent à embaucher, de plus en plus de patrons aimeraient pouvoir trouver des candidats via les agences de travail temporaire. C'est là un défi à relever pour les franchiseurs et les franchisés de l'intérim : avec de nouveaux concepts, une image plus positive et un travail de communication, le secteur du travail temporaire peut certainement jouer un rôle dans la lutte contre le chômage et la morosité.

 

Derniers articles de la rubrique