Hausse de l'intérim au 1er trimestre 2015

La croissance enfin de retour dans le secteur de l'intérim ?

Pour les professionnels du marché de l'intérim, ainsi que pour ceux et celles qui réfléchissent à démarrer une activité franchisée dans le secteur, la santé du marché a toujours été une préoccupation majeure. Bonne nouvelle : nous sommes peut-être enfin arrivés au bout du tunnel.

Les premières hausses depuis 2012

Au mois d'avril dernier, l'organisation professionnelle du recrutement et de l'intérim, Prism'Emploi, a annoncé que les effectifs intérimaires avaient augmenté de 1,5 % pendant les trois premiers mois de 2015. Le délégué général de Prism'Emploi François Roux estime que ce pourcentage correspond à la création de 7 000 à 8 000 emplois.

Le travail temporaire confirme donc sa place de premier plan dans l'économie du pays. En additionnant toutes les missions effectuées par des travailleurs en intérim, le secteur représente aujourd'hui plus d'un demi-million d'emplois en équivalent plein temps.

Une progression ralentie par le BTP

Ces chiffres sont d'autant plus encourageants que le secteur du bâtiment et des travaux publics, autrefois le plus important pourvoyeur de missions en intérim, a perdu 70 000 emplois en équivalent plein temps ces trois dernières années. Si les missions en intérim dans le secteur du BTP ont reculé de plus de 18 % en mars, le travail temporaire est cependant gagnant dans tous autres les secteurs. L'industrie occupe désormais plus de la moitié des missions (53%, +3,1% sur le mois de mars), contre près de 11 % pour le bâtiment. Les services et les transports sont également à la hausse, avec respectivement +3 % et +1,9 %.

On constate par ailleurs que les grands projets d'industrie tirent les chiffres vers le haut si on regarde les progressions régionales : la Champagne-Ardenne perd 10 % et le Poitou-Charentes un peu plus de 8 % alors que la situation est au beau fixe dans les régions plus industrielles comme l'Alsace (+6,2 %), le Nord-Pas de Calais (+7,3 %), la Haute-Normandie (+7,6 %) et la Lorraine (+8,9 %).

La conjoncture ne manque pas de laisser sa marque sur les statistiques : si le premier trimestre de 2015 est globalement positif, le mois de mars a enregistré un recul de 0,2 %.

Un rôle de premier plan pour les agences d'intérim

Comme souvent, les chiffres de l'intérim sont les premiers indicateurs d'une reprise économique. Gageons que les franchiseurs et les franchisés du secteur feront tout leur possible pour tirer parti de cette situation. Un marché de l'intérim dynamique ne peut que stimuler les secteurs qui en ont besoin, donner un coup de pouce à l'emploi et permettre au pays de relever la tête.

Les candidats à la franchise qui souhaiteraient prendre part à ce renouveau devraient s'intéresser à des réseaux comme Temporis, Aquila RH ou Agri Intérim. Chaque enseigne de travail temporaire a son concept propre et sa façon de se démarquer sur le marché, et tous les entrepreneurs en herbe passionnés par les relations humaines trouveront chaussure à leur pied.

Derniers articles de la rubrique